Posted on

Des graffitis sur la Place de la République

Graffiti Place de la République Cafe de Monde et Média La place de la République est un lieu de vie important pour la communauté parisienne ainsi que pour les touristes qui visitent la capitale; c’est aussi une place populaire pour les skateboardeurs, les musiciens et les sans abris.

Sur la place de la République, après qu’un incendie accidentel se soit déclaré au Café Monde et Média, un panneau d’affichage de trois mètre de haut a été érigé le temps des réparations. Pour le décorer, les services de la mairie de Paris ont fait appel à un galeriste qui a contacté un groupe d’artistes.

Cette oeuvre ne devait pas inclure de messages politiques ou religieux. C’est pourquoi nous avons juxtaposé les messages hautement politiques ornant la statue de la République, avec les photos du mur. Voici une interview sur le nouveau projet de graffiti avec l’un des artistes et un journaliste vétéran du graffiti, Nicolas Gzeley de  Spraymium Magazine.

graffiti Place de la République Alëxone, Hobz, Sowat, Nebay Le travail d’Alëxone, Hobz, Sowat, Nebay sur le panneau d’affichage autour du Café Monde et Média, Place de la République.

Quelle est la différence entre le graffiti et le street art ?

Le graffiti et le street art sont deux mondes différents mais qui partagent une forte connexion. Beaucoup d’artistes graffiti de ma génération, y compris moi-même, sentent qu’ils sont à la frontière entre ces deux mondes. Pour moi, la différence majeure est que le graffiti s’impose de lui-même, peu importe comment  : il parle de la liberté, de la peinture ou de l’écriture, et le « ce que tu penses m’est égal, tu n’es pas un artiste graffiti, tu peux aimer ou pas ». Le street art se focalise davantage sur des propositions, des questionnements ou la séduction du public. Les artistes graffiti peignent pour leurs pairs avec un esprit de compétition. Les street artistes peignent pour les gens, la seule compétition pour les street artistes est combien de likes ils ont sur Facebook ou Instagram, bien que cela doit certainement être vrai aussi pour les artistes graffiti. Je n’essaie pas d’opposer le graffiti au street art, j’aime les deux, et je déteste les deux. Les artistes qui ont peint ces murs viennent tous de la culture graffiti.

Pourquoi les artistes graffiti ressentent souvent le besoin de peindre dans des lieux publics et privés illégalement ?

Beaucoup d’artistes sur ce mur de République continuent de peindre illégalement, certain continuent dans le style hardcore [street bombing] d’autres continuent illégalement mais comme il faut. Peindre illégalement est une garantie de liberté dans la création, contrairement aux murs commissionnés où l’on est obligé de peindre d’après une demande spécifique. Pour beaucoup d’entre nous qui peignons depuis 20 ans, c’est une passion, donc on ne veut pas que quelqu’un nous dise ce qu’il faut peindre. Dans ce cas, peindre illégalement reste la meilleure solution, jusqu’à ce que quelqu’un te demande de peindre un mur légalement et te garantit une liberté totale, mais ceci arrive rarement. Habituellement, quand quelqu’un te demande de peindre un mur, il a des indication à donner sur la pièce que tu dois peindre.

graffiti Place de la République Je suis charlie Charlie HebdoPoster en soutien à Charlie Hebdo, et les dessinateurs qui ont été tués dans l’attaque, collé sur la statue de la République.

graffiti Place de la République Katre, Lek, Nebay, Swiz, Sowat, AstroŒuvre de Katre, Lek, Nebay, Swiz, Sowat, Astro.

Les graffitis à Paris sont traditionnellement peints dans les tunnels du métro et dans les terrains vagues, particulièrement à Stalingrad (pas loin de République), mais maintenant on en trouve aussi dans les institutions et les galeries d’art. Peux-tu nous en dire un peu plus sur cette évolution ?

Quelques expositions de graffiti ont été soutenues par des institutions ou des galeries d’art dès le début mais depuis 10 ans, cette relation a gagné en force. Pour la majeure partie des artistes graffiti, cependant, ça n’a rien changé. Il y a beaucoup d’artistes que ça n’intéresse pas. Ceux qui essaient d’en faire une carrière ont eu à s’adapter à un nouveau monde, avec ses propres lois. Exposer des graffitis dans une galerie doit être fait de manière intelligente, pas comme quelque chose de spectaculaire, ou comme un produit. Les artistes qui veulent prendre part à ce jeu doivent penser davantage à ce qu’ils font, à propos du fait de peindre dans la ville, et trouver une nouvelle manière d’exposer et de l’expliquer. Si tu es focalisé sur ton style, tu n’es pas dans l’art : tu es bon pour trouver une petite galerie qui essaie uniquement de vendre des toiles colorées à des gens stupides sans culture du graffiti ni de l’art.

graffiti Place de la RépubliqueGraffiti sur la statue de la Rébublique.graffiti Place de la République Seth, Nebay, Kanos, Astro Œuvre de Steh, Nebay, Kanos, Astro.

Peux-tu expliquer le lien entre les artistes qui ont été invités à travailler sur ce projet et le système utilisé pour l’entrelacement de tous ces travaux disparates ?

Katre et la galerie Wallworks sont à la base de ce projet. Ils ont demandé à la team FrenchKiss (composée de Lek, Hobz, Liard, Swiz, Alëxone, Sowat et moi-même) de peindre le mur, en rassemblant plusieurs artistes de générations différentes. J’ai l’habitude de peindre dans la rue illégalement avec le collectif FrenchKiss, le plus souvent dans le style abstrait, freestyle et dans l’improvisation, où tout le monde mélange son travail avec celui des autres. Pour ce mur, nous avons dessiné quelque croquis pour donner à chacun son propre espace de travail. Chacun fait son propre truc et ensuite nous essayons de mélanger nos styles en entrelaçant nos travaux. Finalement le résultat n’est pas très « FrenchKiss »,  mais plutôt un mélange entre différents styles et le graffiti classique.

graffiti Place de la République liberte expression Depuis l’attaque contre Charlie Hebdo en janvier, la statue a été utilisée pour afficher un éventail du graffiti, évoquant principalement la liberté d’expression.graffiti Place de la République Legz, Sowat, Swiz, Lek Œuvre de Legz The Spaghettist, Sowat, Swiz, Lek.

Pourquoi es-tu connu comme Legz The Spaghettis et peux tu nous en dire un peu plus sur ta relation avec la peinture en extérieur opposée à celle sur toile ?

Mon travail est focalisé sur la peinture dans les endroits abandonnés, donc je n’ai pas beaucoup de temps pour peindre des toiles. Mon travail se centre sur des liens avec l’architecture. J’aime faire partie de l’histoire d’un lieu, d’un immeuble ou d’une usine juste avant sa destruction, être une partie de la vie d’une ville, révéler le passé par la peinture. Donc quand je peints sur une toile, il manque quelque chose. Ça devient juste un exercice de style. Comme je l’ai dit plus tôt dans l’interview à propos d’être uniquement focalisé sur le style.

graffiti Place de la République charlie hebdo graffiti Place de la République Arnaud Liard, Popay, Hoctez Œuvre d’Arnaud Liard, Popay, Hoctez.Je suis charlie graffiti Place de la République stencil pochoir Pochoir Je suis Charlie sur la statue de la République.Place de la République graffiti Lek, Arnaud Liard, Sowat, Swiz, Nebay Cafe de Monde et Média Œuvre de Lek, Arnaud Liard, Sowat, Swiz, Nebay.

Cafe de Monde et Média graffiti Place de la République Underground Paris Liste des artistes participants à l’œuvre sur les quatre murs entourant le Café Monde et Médias.

Charlie Hebdo demonstration Place de la RépubliqueManifestation sur la Place de la République, après les meurtres perpétrés contre Charlie Hebdo en janvier de cette année.

Pour découvrir plus sur la culture française et le street art, nous vous recommandons de lire Spraymium Magazine, édité par Nicolas Gzeley.

Posted on

Graffiti at Place de la République

Graffiti Place de la République Cafe de Monde et Média The Place de la République acts a focal point for the local and city-wide community, and visiting tourists, and is a popular place for skateboarders, musicians, and the homeless.

At Place de la République, after an accidental fire ruins the newly built Cafe Monde et Média, a three-metre high hoarding is erected which a select group of established Parisian graffiti artists are invited to decorate. The order from the Mairie de Paris is that the decorations should be apolitical.

We’ve juxtaposed photos of these sanctioned artworks, and an interview with one of the participating artists – and veteran graffiti journalist – Nicolas Gzeley, editor of Spraymium Magazine, with images of the politicised messages graffitied onto the Statue de la République, itself.

graffiti Place de la République Alëxone, Hobz, Sowat, Nebay Work by Alëxone, Hobz, Sowat, Nebay on hoardings placed around the Cafe Monde et Médias, Place de la République.

What is the difference between graffiti and street art?

Graffiti and street art are two different worlds with strong connections. Many graffiti artists of my generation, including me, feel like they’re between these two worlds. To me, the main difference is that graffiti imposes itself, no matter what. It’s about freedom, about painting or writing something, and the, “I don’t care what you think if you’re not a writer, you can like it or not”. Street Art is more about proposing, questioning or seducing people. Graffiti writers paint with a competitive mindset. Street artists paint for people, the only competition for street artists is how many Likes they get on Facebook or Instagram. Although, certainly, this can be true for graffiti writers, too. I’m not trying to oppose graffiti and street art, I like both, and I hate both. The artists who have painted these walls are all from the ‘graffiti culture’.

Why do graffiti artists often feel the need to paint public and private property illegally?

Many artists on this wall at République still paint illegally, some of them still paint in a hardcore way [street bombing] others paint illegally, but nicely. Painting illegally guarantees the freedom to paint what you want, as opposed to commissioned walls where you have to paint what’s asked of you. Many of us have been painting for more than 20 years, and it’s about passion, so we don’t want to be told what to paint. In this case, the illegal way is still the best way, until someone asks you to paint a wall legally and guarantees you total freedom, but this rarely happens. Usually, when someone asks you to paint a wall, they have something to say to you about the piece you should paint.

graffiti Place de la République Je suis charlie Charlie HebdoPosters in support of Charlie Hebdo, and the cartoonists who were killed in the attacks, pasted onto the Statue de la République.graffiti Place de la République Katre, Lek, Nebay, Swiz, Sowat, AstroWork by Katre, Lek, Nebay, Swiz, Sowat, Astro.

Graffiti in Paris has traditionally been painted in the metro tunnels and wastelands, especially at Stalingrad (near République), but now it’s also being done with the support of institutions such as the Paris townhall, and private art galleries. Can you tell us a bit about this evolution.

Some Graffiti shows have been supported by institutions or private galleries since the beginning. Over the last decade the affiliation has gained strength, but for most graffiti writers it doesn’t change anything. For many writers, they just don’t care. Artists who are trying to do it as a career have to adapt themselves to a new world, the art world, with its own rules. Showing graffiti in a gallery setting has to be done in an intelligent way, not as something spectacular, nor just as a product. Writers who want to play this game have to think more about what they are doing, about the act of painting in the city, and finding new ways to show and explain that. If you’re only focused on your style, you’re not about the art ; you’re better off  finding a cheap gallery which is only trying to sell colourful canvases to stupid people without any knowledge of graffiti culture or art culture.

graffiti Place de la RépubliqueGraffiti on the Statue de la République.graffiti Place de la République Seth, Nebay, Kanos, Astro  Work by Seth, Nebay, Kanos, Astro.

Can you explain the link between the artists who have been invited to work on this project, and the system used for interlacing all the disparate works.

Katre and the Wallworks gallery are at the root of this project. They asked the FrenchKiss team (including Lek, Hobz, Liard, Swiz, Alëxone, Sowat and me) to paint the wall, bringing together different writers from different generations. The FrenchKiss collective is used to painting in the streets, illegally, mostly in an abstract way, freestyling, improvising; everyone mixes their work with the others. For this wall, we drew some shapes to give each writer their own space. Everyone did their own thing and then we all tried to mix our styles by interlacing our work. Finally, the result is not very “FrenchKiss”, rather a blend between different styles and a classic graffiti jam.

graffiti Place de la République liberte expression Since the Charlie Hebdo attack in January the statue has been used to display a spectrum of graffiti mainly relating to freedom of expression.graffiti Place de la République Legz, Sowat, Swiz, Lek Work by Legz The Spaghettist, Sowat, Swiz, Lek.

Why are you known as Legz The Spaghettist ? And can you tell us a little about your relationship to painting in the outdoors as opposed to on canvas ?

My work is focused on painting in abandoned places, so I don’t have much time to paint many canvases. My work is about connecting with architecture, being a part of the history of a place, a building or a factory just before its destruction, being a part of the life of the city, revealing the past through painting. So when I paint on a canvas, something is missing, it becomes focused just on style, like I said earlier in the interview.

graffiti Place de la République charlie hebdo graffiti Place de la République Arnaud Liard, Popay, Hoctez Work by Arnaud Liard, Popay, Hoctez.Je suis charlie graffiti Place de la République stencil pochoir “Je Suis Charlie stencil” on the Statue de la République.Place de la République graffiti Lek, Arnaud Liard, Sowat, Swiz, Nebay Cafe de Monde et Média  Work by Lek, Arnaud Liard, Sowat, Swiz, Nebay.

Cafe de Monde et Média graffiti Place de la République Underground Paris List of participating artists with work on the four walls surrounding the Café Monde et Médias.

Charlie Hebdo demonstration Place de la RépubliqueDemonstrations at Place de le République, following the Charlie Hebdo murders in January of this year.

To discover more on French graffiti and street art culture, we recommend reading Spraymium Magazine, edited by Nicolas Gzeley.