Le M.U.R. recouvert par les papiers dentelés de Rubbish

by The Alternative Parisian on January 27, 2013

Le M.U.R. - Rubbish Cube - Paris street art - Copyright 2013 True Duke http://www.facebook.com/duketrue

Les oeuvres de Rubbish Cube, délicatement créées avec des morceaux de papier découpés à la main, requièrent chacune de nombreuses heures de travail, et sont reconnaissables entre toutes sur les murs de Paris, et plus particulièrement dans la rue Amelot, dans le 11è arrondissement. La légèreté et la fragilité de son art de rue, qui nécessite un savoir-faire technique impressionnant, seront désormais exposées légalement pendant deux semaines, grâce à l’association Le M.U.R.

Rapidement, petit rappel pour ceux qui ne sont pas familier avec  Le M.U.R. : il s’agit d’un projet permettant de promouvoir le street art grâce à un panneau de 3×8 mètres, laissé aux organisateurs par la mairie de Paris.

Le M.U.R. - Rubbish Cube - Paris street art - Copyright 2012 http://charliestine.net

L’art de rue de Rubbish. Copyright 2012 charliestine.net

Le M.U.R. - Rubbish Cube - Paris street art - Copyright 2013 True Duke http://www.facebook.com/duketrue

RuRubbish approche de son espace de travail.  Photo: Copyright 2013 True Duke

Le M.U.R. - Rubbish Cube - Paris street art - Copyright 2013 True Duke http://www.facebook.com/duketrue

La précédente oeuvre de Le M.U.R. par  Da Cruz recouverte par Rubbish (tee hee!). Photo: Copyright 2013 True Duke 

Le M.U.R. - Rubbish Cube - Paris street art - Copyright 2013 True Duke http://www.facebook.com/duketrue

 Photo: Copyright 2013 True Duke

Le M.U.R. - Rubbish Cube - Paris street art - Copyright 2013 Laurence Pierrain-Mateudi http://www.facebook.com/laurence.pierrainmateudi

Le Président de Le M.U.R., Bob Jeudy (gauche) avec Rubbish (droite). Le co-fondateur et secrétaire général de Le M.U.R., Thomas Schmitt, au fond, donnant un coup de main à l’artiste. Copyright 2013 Laurence Pierrain-Mateudi 

Le M.U.R. - Rubbish Cube - Paris street art - Copyright 2013 Laurence Pierrain-Mateudi http://www.facebook.com/laurence.pierrainmateudi

Des parisiens enthousiasmés par l’art urbain regardent en direct la performance artistique. Copyright 2013 Laurence Pierrain-Mateudi 

Artiste de rue, Rubbish Cube (ou Rubbish, pseudo qu’il préfère) est un autodidacte de 32 ans, habitant et travaillant à Besançon, dans l’est de la France. Il crée de délicats collages, rappelant les oeuvres de Swoon, une artiste de rue américaine. Il crée ainsi une fragile poésie en étonnante symbiose avec l’espace urbain parisien en pierre, avec de grands portraits en noir et blanc, au regard souvent perçant et intensément émouvant.

Rubbish, qui a choisi son pseudo d’après son ancien groupe, Dirty Rubbish, a exposé l’année dernière à la galerie Le Cabinet d’Amateur en compagnie, entre autres, de Fred Le Chevalier, Diamant, Gzup, Arnaud Boisramé, Miss.Tic, Paella et Tristan de Limbes.

Habituellement, les motifs récurrents de son travail sont la main de l’Inquisiteur et le Coeur de la Ville, collés sur les murs de Paris, évoluant puis disparaissant au gré du temps et de l’activité de la ville. Cette intéraction entre le travail de l’artiste et la vitalité de l’espace urbain augmente sa féroce beauté, et donne l’impression d’un esthétisme accessible à tous.

Rubbish Cube qualifie parfaitement l’art urbain, le considérant comme un hommage éphémère envers le libertarianisme et l’humanisme. Rubbish Cube, inspiré par la culture Native Américaine, les mythes et légendes, et par des personnalités de la Beat Generation comme Jack Kerouac, Allen Ginsberg, William Burroughs, utilise rarement la couleur.

Créés avec une incroyable précision technique, ses délicats papiers dentelés dégagent une émotion poétique et transmettent des motifs infinis. En suivant les circonvolutions de ces fines dentelles, le spectateur peut se retrouver plongé dans un état de profonde contemplation.

Rubbish reconnait avoir été influencé par l’artiste de rue américaine Swoon, qui utilise également des collages de papiers découpés en dentelle, qu’elle colle dans le quartier new-yorkais de Brooklyn et au-delà, mais le travail de Rubbish a un style artistique très différent. Rubbish dit ne pas vouloir être influencé par le street art, mais plutôt par le surréalisme pop et l’art Lowbrow, tel que l’art de Todd Schorr.

 Photo: Copyright 2013 True Duke

Le M.U.R. - Rubbish Cube - Paris street art - Copyright 2013 Laurence Pierrain-Mateudi http://www.facebook.com/laurence.pierrainmateudi

  Copyright 2013 Laurence Pierrain-Mateudi 

Le M.U.R. - Rubbish Cube - Paris street art - Copyright 2013 Laurence Pierrain-Mateudi http://www.facebook.com/laurence.pierrainmateudi

  Copyright 2013 Laurence Pierrain-Mateudi 

Le M.U.R. - Rubbish Cube - Paris street art - Copyright 2012 http://charliestine.net

 Copyright 2012 charliestine.net

Le M.U.R. - Rubbish Cube - Paris street art - Copyright 2013 True Duke http://www.facebook.com/duketrue

 Photo: Copyright 2013 True Duke

Le M.U.R. - Rubbish Cube - Paris street art - Copyright 2013 True Duke http://www.facebook.com/duketrue

 Photo: Copyright 2013 True Duke

Le M.U.R. - Rubbish Cube - Paris street art

Le M.U.R. - Rubbish Cube - Paris street art - Copyright 2013 True Duke http://www.facebook.com/duketrue

Photo: Copyright 2013 True Duke

Le M.U.R. - Rubbish Cube - Paris street art

 

Visitez le site de Rubbish, rubbish-cube.blogspot.fr

—————

Le M.U.R. peut être visité 24h sur 24, 365 jours par an, à l’adresse suivante : 

107 Rue Oberkampf

75011 Paris

—————

Plus d’articles et d’interviews sur les sites suivants : 

mcwp.net

parisianshoegals.blogspot.fr

streetlove.fr

 

Previous post:

Next post: