Le dernier travail de C215 – “un simple et adorable chat”

by Ludovica Giulianini on April 17, 2013

C215 street art Paris 13e arrondissement vincent auriol Photo copyright Theo David (1) parcours de street art

De l’art pour le bien de l’art ? Oui, mais pas seulement. Parfois, l’art rend tout plus beau, et il a besoin d’aide pour être partagé.

C215, le célèbre artiste de rue français, reconnu internationalement, vient juste de terminer un incroyable mur de 25 mètres de haut sur le boulevard Vincent Auriol (Paris 75013). Il est parvenu à trouver le parfait équilibre entre peindre pour lui-même et peindre pour le public.

La Mairie du 13è arrondissement a commandé ce mur, ayant récemment lancé le projet “Le Parcours Street Art du 13è“, en collaboration avec la galerie Itinerrance, qui représente C215.

Après Shepard Fairey, Inti et d’autres grands noms de la scène street art, il était temps pour C215 de peindre lui ausi les murs du quartier, se décidant pour un simple chat.

L’artiste le qualifie ainsi “un simple et adorable chat”.

“J’ai décidé de le faire simple, j’aime faire les choses simples, c’est un style de vie. Je voulais que ce chat devienne le chat du quartier ; je voulais que les gens soient heureux de le voir depuis le métro, qu’ils l’aiment. J’espère que bientôt les gens diront : retrouvons nous au chat !”

C215 street art Paris 13e arrondissement vincent auriol Photo copyright Theo David (1) parcours de street art

Photo: Théo David copyright 2013

La couleur principale de ce travail est le bleu, la couleur préférée de l’artiste, la couleur du ciel. Pourquoi un chat ? Parce que le chat est le symbole de la liberté, et la liberté est ce que les artistes recherchent. Devoir peindre en public pour un événement organisé, avec des photographes professionnels qui prennent des photos de vous, n’est pas l’expérience la plus intéressante, nous dit l’artiste.

“Le graffiti n’est pas une performance, je préférerais écouter de la musique live et voir des gens danser plutôt que de regarder quelqu’un peindre un mur”. “Je peins pour moi, mais mes peintures sont pour les autres. Quand je peins, je ne suis pas là, je ne suis nulle part. Je ne fais pas attention à ce qui se passe autour de moi. C’est pour ça que je préfère peindre des travaux de petite taille, car je n’ai besoin de me concentrer que pendant quelques minutes, et pendant ces quelques minutes, je suis complétement seul.”

C215 street art Paris 13e arrondissement vincent auriol Photo copyright Theo David (1) parcours de street art

 Photo: Théo David copyright 2013

C215 street art Paris 13e arrondissement vincent auriol Photo copyright Theo David (1) parcours de street art

 Photo: Théo David copyright 2013

C215 street art Paris 13e arrondissement vincent auriol Photo copyright Theo David (1) parcours de street art

Photo: Théo David copyright 2013

Peindre pour des commandes arrive lorsqu’on est aussi célèbre que C215. Mais plus que ça, le secret est de trouver le bon équilibre. Et apparemment, C215 l’a trouvé.

L’artiste nous explique l’importance dans sa vie artistique de faire de l’art de rue pour les gens dans la rue. Il mentionne sa récente expérience à Haiti, où il a peint des portraits inspirés par les gens du coin dans tout Port-au-Prince. Les résultats étaient époustouflants, et très colorés. “C’était une expérience unique et personnelle, j’étais là-bas avec un ami, j’étais invité par Aude Hulot, qui fait partie de l’association culturelle locale KASAV. C’était une semaine de peinture, rien de plus. Peindre là-bas était une expérience intense et inspirante, les gens étaient très curieux de voir mon travail.”

C215, Port au Prince, Haiti, April 2013 (© C215)

 Photo source: C215.

Maintenant l’artiste, de retour après avoir voyagé en Europe, a décidé de faire une pause pour passer du temps avec Nina, sa fille et sa muse, le personnage le plus récurrent dans ses oeuvres.

C215, Nina, (© C215)

 Photo source: C215.

——————–

Visit C215′s Facebook page here

Visit C215′s Flickr here 

Previous post:

Next post: