Le « vortex de couleurs dansantes » de David Walker sur le M.U.R.

by Ludovica Giulianini on May 27, 2013

David Walker exposition graffiti paris - Paris Underground. Photo: Art of David Walker Facebook copyright 2013

David Walker, artiste urbain basé à Berlin, est une figure incontournable des rues de Berlin et Londres, et c’est le dernier artiste en date à avoir été invité par l’association le M.U.R. Il a créé l’un de ses portraits fragiles, sa signature artistique. Ludovica Giulianini nous parle du véritable art de Walker.

Sur les 140 artistes à avoir créés des œuvres éphémères sur Le M.U.R. depuis son inauguration en 2007, peu ont réussi à déployer la même beauté que le portrait de Walker sur cet ancien panneau d’affichage de 8 mètres sur trois, prêté par la mairie dans le but de promouvoir le street art.

Les peintures de portraits sont peut-être le challenge le plus difficile pour les artistes. Pas à cause des difficultés à représenter le vrai visage d’une personne, mais à cause de la quasi-impossibilité de reproduire l’aura de cette personne, et les émotions dégagées par les expressions du visage, d’un seul trait.

Il y a des millions de citations d’artistes qui décrivent la difficulté à peindre des portraits. Mais quand je regarde le travail de David Walker, une seule me vient à l’esprit : « Un portrait, pour être une œuvre d’art, ne doit pas, ni ne devrait ressembler au modèle. Le peintre doit trouver en lui les paysages qu’il veut produire. Pour représenter un visage, on ne doit pas peindre ce visage, on doit peindre ce qui s’en dégage. » Umberto Boccioni (1882-1916), peintre et sculpteur appartenant au Futurisme, Manifeste technique de la peinture Futuriste, 1910.

Ce n’est pas la représentation du visage par Walker qui est impressionnante. C’est le fait qu’il soit capable de reproduire ce qu’il se dégage de ce visage qui en fait une véritable œuvre d’art.

Il dépeint des émotions et les reproduits dans un vortex de couleurs dansantes. En regardant cette œuvre, et après avoir réalisé que c’est un visage qui ressort de cette masse de couleurs, on se sent serein.

Au travers des années, David Walker a développé une technique unique. Il peint directement à la bombe. Il n’utilise aucun pinceau et le résultat, d’un point de vue strictement technique, est l’un des plus étonnants du genre.

(photo, haut: Facebook page de David Walker)

David Walker exposition graffiti paris street art Paris Underground. Photo: Demian Smith © 2013

Vernissage à Le M.U.R..

David Walker Le MUR - Paris street art - exhibition - Underground Paris. Photo: Demian Smith 2013 (6)

David Walker exposition graffiti paris Le MUR - street art Paris underground. Photo: Demian Smith © 2013

Exposition David Walker graffiti paris Le MUR Paris street art paris Underground. Photo: Ludovica Giulianini © 2013

Photo: Ludovica Guilianini © 2013

————-

L’oeuvre de David Walker sera visible sur Le M.UR., 107 rue Oberkampf, jusqu’au 13 juin 2013

————

Le site de David Walker, ici.

David Walker expose juqu’au 1er juin à la Galerie Mathgoth.

Previous post:

Next post: