Entretien avec Lasco

Lasco fresque Lascaux cheval de przewalski - street art paris L’artiste peint sous le nom de Lasco et est spécialisé dans la préhistoire et l’art rupestre. On le voit ici en train de peindre à la bombe au Creusot, Bourgogne-France-Comté, le troisième cheval chinois (un cheval de type Przewalski) trouvé dans la galerie axiale de grotte de Lascaux., un réseau de grottes contenant des centaines d’animaux vieux d’environ 17 000 ans. peintures, dessins, gravures et sculptures de la faune, de la flore et de la faune régionales du Paléolithique.

Lasco przewalski cheval Lascaux - street art paris Nous voyons ici un cheval de type Przewalski peint au pochoir et peint à la bombe par Lasco vers 2016, dans le quartier de La Croix-Rousse, à Lyon.

Lasco artist cheval de Przewalski - Lascaux Salle des Taureaux - Butte-aux-Cailles - street art paris

Lasco artist cheval de Przewalski - Lascaux Salle des Taureaux - Butte-aux-Cailles - street art paris Plus de 600 peintures pariétales recouvrent les murs et plafonds intérieurs de Lascaux de Lascaux, qui font l’objet du Symposium des peintures rupestres de Lascaux

Lasco Les chevaux ponctués Grotte du Pech Merle - street art parisLes chevaux ponctués sur la place Colbert, Lyon 1er arrondissement, tels qu’ils ont été peints à l’origine dans la grotte de Pech Merle, région Occitanie, France. Ils ont environ 25 000 ans. La peinture est réalisée avec un mélange d’oxyde de manganèse et d’oxyde de baryum, ainsi qu’une petite quantité de fusain. C’est le charbon de bois qui a permis aux scientifiques, dirigés par Michel Lorblanchet, de réaliser une datation au carbone 14.

S’il vous plaît, pouvez-vous nous parler un peu de la façon dont votre travail est une réflexion sur nos origines.

Un regard croisé assez complet entre un archéologue et mon travail de street artiste est le livre, Polygraphe(s), approches métissées des actes graphiques, n°4/2022.

J’ai commencé à m’intéresser davantage à l’art rupestre au cours de mes études scientifiques. Ce que j’ai ressenti lors des visites de grottes véritablement ornées m’a motivé à rendre accessibles au grand public ces dessins ancestraux, et à faire connaître cet art préhistorique. J’ai commencé à utiliser les murs des villes pour peindre des animaux d’inspiration paléolithique de manière anachronique afin de soulever des questions sur nos origines et celles de l’art.

ATTACHMENT DETAILS Lasco-artist-Grotte-de-Marsoulas-street-art-parisLa grotte de Marsoulas, dans le sud-ouest de la France, près de Marsoulas en Haute-Garonne, est une petite grotte remarquable par sa richesse archéologique, notamment des peintures rupestres paléolithiques et des ornements du Magdalénien. Il s’agit d’une galerie droite d’environ 100 m de long avec un art pariétal sur toute la longueur de la grotte. L’interprétation de Lasco est située au 54 rue de la Butte-aux Cailles, 75013 Paris.

Idéalement, je recherche des murs présentant des aspérités et des fissures à proximité du mobilier urbain pour établir visuellement le dialogue entre ce motif paléolithique et l’environnement urbain contemporain, soulignant le paradoxe entre un art séculaire que l’on préserve soigneusement et des graffitis bannis. Je réinterprète, crée et modernise les chevaux de Przewalski, les girafes des rochers de Namibie, les bisons des steppes et d’autres animaux, en utilisant diverses techniques artistiques : peinture en aérosol, dessins à main levée, pochoirs, marqueurs acryliques et études bibliographiques pour donner à mes pièces l’authenticité requise. Sur mon Instagram, je vulgarise la science en mentionnant, en légende des détails sur les animaux représentés, les grottes qui l’ont inspirée, les dates, les anecdotes, les lieux.

Votre œuvre imite la primauté de la peinture rupestre et des graffitis, ainsi que son support naturel, la paroi rocheuse. Les peintures rupestres préhistoriques sont-elles de l’art ou du vandalisme ?

La réponse ne me semble pas dichotomique et je préfère donc la laisser ouverte, et chacun se fait son avis selon sa réflexion et sa sensibilité.

Actuellement la démarche dans mon travail est plutôt d’inciter à s’interroger sur cette question et les origines de l’art que d’y répondre de manière rigoureuse.

J’ai écrit en 2018 un poème publié dans Les Cris des Murs par Adèle Alberge (Editions du Poutan), qui expliquait le concept de mon street art préhistorique, qui laisse la question en suspens, comme suit :

Arts visuels et sciences s’entremêlent sur nos murs.

Extraction de pigments organiques ou minéraux du sol,

Même les molécules synthétiques piégées dans nos aérosols,

Peintres de Cro-Magnon et graffeurs Sapiens ont connu la même fortune,

Cavités naturelles ou murs urbains comme lieu d’expression commune.

Laissant une marque à leurs contemporains et aux générations futures,

Éphémère, éternel, monochrome, coloré, chef-d’œuvre ou effacement.

Alliant connaissance et intuition, alliant observation et imagination,

Une invitation à la réflexion, un haussement de sourcil, un sourire, une émotion.

Si Blase a remplacé le carbone 14 à ce jour,

Que les millénaires ont fait disparaître les aurochs,

L’anachronisme comme libre gardien de la mémoire,

Art rupestre ou vandale depuis la préhistoire…

Lasco artist Altamira Santillana Del Mar - street art paris Lasco artist Altamira Santillana Del Mar - street art parisL’original de l’œuvre de Lasco se trouve dans la grotte d’Altamira à Santillana Del Mar en Cantabrie, en Espagne. Elle a été découverte en 1879 par Marcelino Sanz de Sautuola, un archéologue amateur qui possédait le terrain où se trouve la grotte d’Altamira.

Lorsque vous réalisez votre œuvre, imitez-vous également les origines de l’art rupestre, entrez-vous dans un état de transe et envoyez-vous votre âme dans l’autre monde pour prendre contact avec les esprits et tenter d’obtenir leur bienveillance ?

Comme au Paléolithique, le support minéral est ma toile préférée : celle des murs qui composent et structurent nos paysages urbains du XXIe siècle. Mon « street art pariétal » utilisant des bombes aérosols s’exprime en extérieur, et est le plus souvent produit illégalement. Je ne recherche pas de protection particulière autre que la rigueur avec laquelle je prépare mes excursions nocturnes. Je ne suis pas contre la chance qu’on peut induire mais j’ai une approche cartésienne sur ce point. Je ne rentre pas en transe, par contre sur la partie artistique quand je peins dans la rue et quand je prépare mon travail à l’avance, je veille à avoir un geste de lâcher prise pour obtenir un mouvement naturel et que cela se reflète dans mes peintures. Ce lâcher prise n’est pas toujours facile à réaliser dans le feu de l’action, mais je le recherche. Pour ma signature par exemple je l’ai trouvée en trempant mon doigt directement dans la peinture et en peignant mon blase [nom du graffiti] sans chercher à obtenir des lettrages mais en voulant plutôt que les signes soient naturels dans leur mouvement et identifiables comme des dessins simplement en occultant l’alphabet, par exemple exemple en transformant le « aux » en « o » pour jouer uniquement sur sa sonorité et sa forme circulaire. J’ai ainsi obtenu une signature globale composée de gestes naturels et fluides où chaque élément figuratif est traçable en un seul mouvement.

Cuevas-de-las-Manos-Rio-Pinturas-street-art-parisCueva de las Manos (Grotte des Mains) est une grotte et un complexe de sites d’art rupestre situés dans la province de Santa Cruz, en Argentine. Cet art a été créé en plusieurs vagues entre 7 300 avant JC et 700 après JC. Des tuyaux en os étaient utilisés pour pulvériser la peinture sur le mur.

Quelle est votre série de peintures rupestres préférée, Les peintures rupestres d’Altamira, Espagne. …Lascaux, France. …Les pierres de la grotte d’Apollo 11, Namibie. … Parc national de Kakadu et autres sites d’art rupestre, Australie. …L’art rupestre de Lower Pecos au Texas et au Mexique. … Cueva de las Manos, Argentine ?

Je n’ai pas vraiment de préférées : chaque grotte a sa spécificité, sa sensibilité. J’ai certes une affection particulière pour le petit cheval Przewalski de Lascaux car c’est le premier graff que j’ai réinterprété et placé dans la rue, mais j’aime aussi beaucoup les ponctuations qui peuvent être composées d’un animal comme pour les chevaux ponctués par le Pech Merle grotte. J’ai développé un attachement pour le bison au fur et à mesure de mon aventure street art à travers la multiplicité des représentations possibles, et j’ai beaucoup travaillé les lignes et les ocres de cette espèce. Les félins sont très délicats dans leurs dessins et très intéressants à créer comme chez Chauvet ou Pech Merle, sans oublier des animaux plus rares comme les girafes namibiennes ou encore les manchots Cosquer. Je trouve aussi fascinantes les informations que l’on peut avoir grâce à des mains positives ou négatives, comme en Argentine.

Lasco-hall-of-the-bulls-La-salle-des-Taureaux-street-art-parisInterpretation of work found in the Hall of the Bulls or the La Salle des Taureaux, at the Lascaux Caves, Dordogne.

L’Instagram de Lasco est @lasco_69

Retour en haut